Automobiles

le 22 Juin 2014 à 14h30 Ajouter à mon calendrier ajouter à mon calendrier

Osenat, 77300 Fontainebleau

Ajouter cette vente à ma sélection
  Imprimer

Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium

Lot 346

1964 JAGUAR TYPE E 3.8 FHC Certainement la dernière 1ère main en...

Estimation : 38 000 € / 45 000 €

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

Ajouter ce lot à ma sélection

1964 JAGUAR TYPE E 3.8 FHC Certainement la dernière 1ère main en France ! Only one owner Châssis N° 890742 Moteur n° ra-7168-8 Carrosserie N° V7191 Matching Numbers Carte grise française Introduite au Salon de Genève de 1961, la Jaguar Type E fait instantanément sensation.
La type E est devenue en 50 ans une légende vivante, un objet roulant à la beauté parfaitement identifiée combinant des lignes à tomber et une mécanique enivrante.
C’est en la découvrant à Genève qu’Enzo Ferrari lui-même aura ses fameuses paroles:«C’est la plus belle voiture du monde». Encore une fois, l’influence de la science de l’aérodynamique tirée de l’aviation accouchera d’un des plus beaux dessins de l’automobile, nous pouvons remercier en cela son génial créateur: Malcom Sayer.
L’exemplaire en question est une très belle fixed-head coupé de 1964 dans un superbe et rare état d’origine d’usine.
Ce coupé a été acheté neuf par son propriétaire le 18 août 1964 chez le concessionnaire de Delcroix.
Son état global est exceptionnel.
Les ouvrants et le capot sont tous bien alignés et l’intérieur est dans son superbe état d’origine.
Elle est restée dans sa grange depuis 42 ans ! Le compteur indique 6 000 kms, le propriétaire (un des derniers pilotes français à avoir couru sur Bugatti en Grand Prix) nous a indiqué qu’à 40 000 km, il a demandé à l’usine Bugatti qui entretenait ses automobiles de course, plus précisément à Oswald le mécanicien de refaire l’embiellage de sa voiture.
Ce qui fut fait et à cette époque, le compteur a été remis à 0 et a parcouru 6 000 kms depuis.
C’est très rare de trouver une automobile d’origine, alors en 1ère main, c’est exceptionnel ! A first-hand fixed-head coupé Jaguar E-type! Finding one today is nigh on impossible. If you’re lucky enough to snap one up all the better for you but chances are you’ll read about it in the auction results column of your favourite classic magazine. Chances are few and demand is high, understandably so.
This time-warp example is at it left the factory in August of 1964, untouched, unmolested and as original as they come.
It was bought new on August 18th 1964 from Delcroix of Paris by a French ex-Bugatti factory driver (one of the last Frenchman to compete with Bugatti in international GPs).
A man with taste but also taste for speed. And where else to take his trusty E-type to get more speed out of it than to the local temple of velocity: Molsheim of course! Oswald, the mechanic who maintained his race cars, was asked to work on the lower end of the XK engine and lighten it further.
The truth is we don’t know the extent of his work but the owner’s words suffice “230 km/h wasn’t enough for me. I topped out at 250 km/h after Oswald had worked his magic on my engine and was more than pleased with the results”.
The clock was set back at around 40 000 km and now reads only 6000: an incredible 46 000 kilometres in total! Take a tour of the car and you will be amazed at how well preserved it is. Only a few flakes of paint have let superficial rust settle here and there but it is extremely sound throughout, with solid Eiffel towers, running boards, boot floors and foot wells.
The leather is nice and supple with no rips and light wear.
The condition of the paintwork is what really makes this car stand out: its Opalescent grey robe is unbelievably clean for a 50 year old car that’s remained 42 years in a barn! Have a look underneath the bonnet and you’ll instantly tell that this car hasn’t ever been repainted.
Inspect the mechanicals and make it a good, reliable driver while maintaining its patina and you’ll revel and bask each time you drive past a shop window.

Thème : Véhicules de Collection