Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium
Ma sélection

Lot 128 - GARNIER (Charles). Le Nouvel opéra de Paris. Sculpture ornementale, chapiteaux, [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

GARNIER (Charles). Le Nouvel opéra de Paris. Sculpture ornementale, chapiteaux, tympans, panneaux, médaillons, masques, cartouches, pilastres, couronnements, clefs, frises, consoles, motifs divers d'ornementation.
Paris, Librairie générale de l'Architecture et des Travaux publics, 1875; in-plano, 45 planches, planches libres sous une chemise cartonnée (entièrement à restaurer). 45 planches photographiques éditées par Ducher et Cie avec pour photographe Durandelle. Malheureusement il manque la planche N° 42. Durandelle fit équipe avec le photographe Hyacinthe César Delmaet de 1854 à 1862 au 30-32, chaussée de Clignancourt. Peu après le décès de Delmaet en 1862, le studio de photographie déménage au 22, boulevard des Filles-du-Calvaire, en conservant l'enseigne Delmaet et Durandelle et/ou Durandelle et Delmaet. En 1868, il déménage à nouveau pour le 4, rue du Faubourg-Montmartre. Clémence Jacob, épouse Delmaet, deviendra l'épouse de Louis-Emile Durandelle.
L'atelier Delmaet et Durandelle et/ou Durandelle se spécialisa dans la photographie d'architecture, en particulier les chantiers, restaurations et commandes publics (monuments, édifices, ouvrages d'art et d’ingénierie) en France, dans la 2e moitié du XIXème siècle, conduits par de talentueux architectes et ingénieurs : Édouard Corroyer (abbaye du Mont-Saint-Michel, Comptoir d'escompte de la ville de Paris), Charles Garnier (Opéra de Paris, Villa Bordighera, Opéra de Monte-Carlo), Edmond Guillaume (Fouilles et substructions du Louvre), Henri Labrouste (Bibliothèque Impériale puis Nationale), Paul Abadie (Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre), Gustave Eiffel…

En 1878, fut publié Le Nouvel Opéra de Paris, un travail qui occupa l'atelier Delmaet et Durandelle et/ou Durandelle 10 années, à partir de mars 1864. De 1887 à 1889, il documenta l'érection de la tour Eiffel. Il effectuait ses prises de vue presque toujours en grand format, sur des plaques au collodion, ce qui donne à ses photographies - d'une frappante modernité - épreuves tirées sur papier albuminé, souvent virées à l'or - une beauté particulière. À la mort de Clémence, il se retire à Bois-Colombes en 1890 et épouse Julie-Eugénie Saint-Léger. Il cède son studio et son fonds photographique à l'un de ses collaborateurs, Paul Joseph Albert Chevojon (1865-1925). Il s'éteint en 1917 à Bois-Colombes.

Demander plus d'information

Thème : Livres Ajouter ce thème à mes alertes