Arts Décoratifs du XXe (Drouot)

le 03 Avril 2012 à 14h30 Ajouter à mon calendrier ajouter à mon calendrier

Aguttes, Paris

Ajouter cette vente à ma sélection
  Imprimer

Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium

Lot 9

PHILIPPE-JOSEPH BROCARD - Exceptionnelle coupe

Estimation : 8 000 € / 10 000 €

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

Ajouter ce lot à ma sélection

PHILIPPE-JOSEPH BROCARD (mort en 1896)
Exceptionnelle coupe de forme circulaire à panse renflée montée sur un piédouche conique en verre soufflé translucide à décor polychrome émaillé de motifs floraux, d'arabesques et d'écritures en arabe ancien.
Vers 1880.
H : 18 cm Diam : 19 cm

Exceptional circular shaped bowl on a piedestal in translucent blown glass with a polychrome decoration.
Circa 1880.
H : 7 Diam : 7 in.

Un modèle approchant de coupe est exposé au Musée des Arts Décoratifs de Paris sous le numéro d'inventaire UC 1080.
Dans les écritures en arabe ancien qui figurent sur le pourtour de cette coupe on reconnait quatre noms de Dieux : Al alim, Al aziz, Al fattah et Ar razaak qui veulent dire respectivement « Le très savant ou l'omniscient et le Tout puissant, l'irrésistible ou Celui qui l'emporte» et «Celui qui ouvre ou celui qui accorde la victoire et Celui qui pourvoit ou Celui qui sustente».
Enfin sur le dernier tiers on peut lire : «Bismillah arrahmane arrahim» qui veut dire : «Au nom d'allah, le tout Miséricordieux, le très miséricordieux», qui est l'invocation rituelle pour le début en chaque chose.

La découverte des verres islamiques marque une étape importante dans l'oeuvre de Philippe-Joseph Brocard.
La tradition voudrait qu' après avoir vu les lampes de mosquées du Musée de Cluny à Paris,Brocard ait eu l'idée d'imiter leurs magnifiques et somptueux émaux.Chercheur ingénieux et inlassable étudiant, il parvient à redécouvrir le procédé des émaux durs colorés dans lequel les artistes syriens et persans du XII ème et XIV éme excellaient.Les étapes et les techniques permettant d'obtenir une pièce comme celles que nous présentons sont autant d'obstacles périlleux et parfois hasardeux que Brocard a sût surmonter et maîtriser à la perfection.Il sera considéré dès l'Exposition Universelle de 1867, comme le novateur de la technique émaillée et connaîtra un succès important à l'Exposition de 1878.

Ces pièces, outre l'intérêt qu'elle suscitèrent lors de ces expositions, elles influencèrent quelques dix ans plus tard, Emile Gallé. Ses pièces étaient si parfaitement exécutées que les contemporains les confondront avec des pièces authentiques du XIIème et XIII ème siècles. Ainsi ce rare ensemble de pièces que nous vous présentons avec des formes, couleurs, techniques et décors différents est représentatif du travail de Brocard sur les émaux et témoigne de la qualité d'exécution, de la précision et de la finesse de celui-ci.

In the ancient Arabian Scriptures around this bowl one can recognize the names of four Gods : Al alim, Al fattah and Ar razaak which read respectively “The very learned or the omniscient and the Almighty, the irresistible or He that carries him” and “He who opens or He who admits victory and He who provides or He who sustains”. Finally on the last part one can read “Bismallah arrahmane arrahim” which means : “In the name of Allah, the most Merciful, the very merciful”, which is the ritual invocation for the beginning of all things.
Philippe-Joseph Brocard probably discovered Islamic glassware after seeing the mosque lamps in the Musèe de Cluny in Paris and got the idea of imitating their magnificent enamels. As he was a very clever and tireless searcher he managed to find the process for these hard coloured enamels that the Syrian and Persian artists excelled in making during the 12th and 14th centuries. The technical stages which permitted obtaining a piece like the one we are presenting were filled with difficult and sometimes risky obstacles that he managed to over - come and to perfect. Following the Exposition Universelle of 1867 he became known as the innovator of enamelling techniques and was extremely successful during the 1878 Exposition. Other than the interest aroused during these exhibitions, Emile Gallé was also influenced some ten years later. Brocard's work was so perfect that his pieces were mistaken as being authentic work of the 12th and 13th centuries, even by other people of his time. Therefore these rare pieces, by their different shapes, colours, techniques and decorations represent perfectly Brocard's enamelling work by the quality of their execution, their precision and their fineness.

Thème : Céramique, Verrerie