Chargement en cours
Ma sélection

Lot 79 - 1951 Vincent Type 1 000 Black Shadow Rare Série C - Cadre n° RC 9521 B/C Moteur [...]

Estimation : 100 000 € / 150 000 €

1951
Vincent
Type 1 000 Black Shadow
Rare Série C - Cadre n° RC 9521 B/C
Moteur n° F10AB/1B/7621
Titre de circulation européen
Certificat d’authenticité Vincent La Vincent Black Shadow est une moto
fabriquée à la main par Vincent HRD de
1948. La série «C», introduite en 1949, était
équipée d’un moteur OHV V-twin de 998 cc.
La Black Shadow s’est avérée très populaire
et sa production a dépassé la Rapide. Le
moteur du Black Shadow, au lieu d’être bercé
dans un ensemble de longerons, est suspendu
par le haut, devenant partie intégrante de la
structure.
La Black Shadow présentait plusieurs
innovations technologiques, telles que: une
alternative originale aux fourches avant
télescopiques primitives de l’époque, un
sous-cadre arrière à ressorts, un usage
intensif d’alliage d’aluminium et un moteur
à construction unique. Le poids global était
relativement léger : 208 kg. Alors que d’autres
motos contemporaines avaient tendance à
être polies et chromées, le «Black Shadow»
était inhabituel en étant principalement noir.
Le carter en émail noir était pour la dissipation
de la chaleur. Moins de 1 700 Vincent Black
Shadows ont été faites.
La marque devient internationalement connue
en 1948 lorsque l’Américain Roland Free bat
le record de vitesse sur une Vincent Black
Lightning, avec 240 km/h. Un exploit qui ne
passe pas inaperçu puisque Roland se met au
volant, en slip et en position allongée, afin de
réduire la résistance aérodynamique.
C’est également la moto préférée du célèbre
présentateur et collectionneur américain : Jay
Leno !
« Là où j’ai grandi, dans une petite ville de
Nouvelle-Angleterre, la Vincent était une
motocyclette dont vous n’avez jamais entendu
parler. Mais la légende entourant la moto était
si forte. Il y avait un gars du coin qui possédait
une Vincent qui aurait couru dans la fameuse course du Trophée Touristique de l’Ile de Man.
De temps en temps, quelqu’un à l’école disait:
«Je l’ai entendu rouler hier dans la nuit «. Tous
les enfants s’arrêteraient pour écouter son
histoire. «A quoi cela ressemblait-elle?» Nous
voulions tous savoir. J’ai seulement vu cette
moto une seule fois, quand j’étais au lycée.
Trente ans plus tard, j’ai entendu parler d’une
Vincent à vendre à Haverhill. Je l’ai retrouvé et
j’ai découvert que c’était la même. Maintenant,
elle est dans mon garage. Il s’avère que c’était
une Black Shadow Série C. La Série C Black
Shadow est la plus recherchée des Vincent ! ».
à une époque où aucun autre fabricant de
motos n’étudiait les freins - les vélos américains
n’avaient qu’un seul frein arrière pendant des
années - Vincent avait quatre tambours de
frein, un de chaque côté du moyeu. Vincent a
également vanté quatre vitesses quand une
Harley-Davidson en avait seulement trois.
Plus de 50 ans après le lancement de la dernière
série, la Black Shadow est toujours une pièce
incroyable de mécanique et de design. La moto
rêvée de tout collectionneur ! La moto la plus
rapide de son époque !
Le modèle présenté est dans un état
incroyablement beau, « état concours ». Nous
avons eu la chance de la voir la 1ère fois dans le
salon du propriétaire comme une sculpture au
milieu d’autres sculptures plus anciennes.
Mais il ne s’agit pas d’une nature morte puisque
tout fonctionne à merveille !
En admirant ce chef d’œuvre artistique
(anglais), l’on comprend l’admiration suscitée à
chaque sortie. Le REVE ABSOLU !!!

Demander plus d'information

Thème : Véhicules de Collection Ajouter ce thème à mes alertes