Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium
Ma sélection

Lot 7 - ALAMANNI (Luigi). - Opere toscane. Venise, Peter Schoeffer pour les héritiers de [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

ALAMANNI (Luigi).
Opere toscane. Venise, Peter Schoeffer pour les héritiers de Lucantonio Giunti, 1er juillet 1542. In-8 (164 x 98 mm), maroquin rouge, bordure de fleurons dorés cernés de filets dorés et à froid avec petites fleurs de lis aux angles, titre doré dans la partie supérieure des plats, fers dorés aux angles internes de la partie inférieure, médaillon ovale au centre estampé en relief et partiellement peint, à l'imitation d'un camée, représentant Apollon sur le char du Soleil et Pégase, ceint de l'inscription grecque ορθως και μηλοξιως en lettres dorées, dos orné de huit fleurs de lis dorées, hachures sur les coupes, tranches dorées et ciselées, boîte de chagrin brun moderne (Reliure de l'époque).
Élégante édition des Giunti de Venise imprimée par Peter Schoeffer, le second fils de l'associé de Gutenberg.
Composée en italiques, elle est ornée de deux belles marques typographiques sur le titre et le verso du dernier feuillet.
Ce volume forme le second tome des œuvres toscanes de Luigi Alamanni ; il est présenté seul, sans le premier tome.

Luigi Alamanni (1495-1556) est considéré comme l’introducteur de l’épigramme dans la poésie italienne. Au XVIe siècle, il fut l'un des plus parfaits exemples de la culture italienne et de son rayonnement en Europe, étant fort admiré, notamment, des poètes de la Pléiade.
Précieux spécimen de reliure romaine au médaillon d'Apollon et Pégase, réalisée par maestro Luigi pour le banquier génois Giovanni Battista Grimaldi.

Ce célèbre groupe de reliures, très recherchées des amateurs, a longtemps été attribué à Demetrio Canevari (1559-1625), bibliophile génois et médecin du pape Urbain VII, jusqu'à ce que Geoffrey D. Hobson ne dénonce, dans Maioli, Canevari and others, « le grand mythe de Canevarius » et n'attribue ces reliures à Pierre Louis Farnèse, le fils aîné du cardinal Alexandre Farnèse (futur pape Paul III).

Plus récemment, Anthony Hobson, son fils, a contesté cette attribution et rendu ces reliures à leur véritable commanditaire : Giovanni Battista Grimaldi (v. 1524-v. 1612), riche banquier génois, fils du cardinal Girolamo Grimaldi et neveu du banquier de Charles-Quint.
Avec l'aide de son ami l'humaniste Claudio Tolomei, Grimaldi constitua, dans sa villa des environs de Gênes, une riche bibliothèque dont les volumes en langue italienne étaient recouverts de maroquin rouge, tandis que les ouvrages en latin étaient en maroquin brun ou vert foncé.

Grimaldi fut un fervent défenseur de la poésie italienne, et tout particulièrement en dialecte florentin. Il n'est donc guère surprenant que le présent volume des œuvres toscanes d'Alamanni, qui fut ambassadeur dans la Gêne natale de Grimaldi en 1551, se soit vu réserver une place de choix dans sa bibliothèque.

Anthony Hobson a identifié trois relieurs ayant travaillé pour Grimaldi : Maestro Luigi, Niccolò Franzese et Marcantonio Guillery. Le présent ouvrage fut relié par Maestro Luigi, qui réalisa pour Grimaldi « ses plus belles reliures avec la plaquette horizontale » (loc. cit., p. 66).

Maestro Luigi travailla également pour le Vatican de 1540 à au moins 1565, le cardinal Alessandro Farnèse, J. A. Widmanstetter, mais aussi pour le cardinal Michele Ghislieri, devenu pape en 1566 sous le nom de Pie V, et pour le couvent dominicain de Santa Croce que celui-ci avait fondé à Bosco Marengo.

La présente reliure est demeurée inconnue à Geoffrey D. Hobson.
Elle figure en revanche dans le census d'Apollo and Pegasus, avec ce commentaire d'Anthony Hobson : « this is an admirable example of Maestro Luigi's work, excellently finished, unadventurous in style but sound and eminently satisfying ».

Des bibliothèques Paolo Maria Giordano (ex-libris manuscrit au titre) ; William Stanley Roscoe, Esq. (mention manuscrite sur une garde, datée de 1844) ; vente Sotheby's à Londres, 28 avril 1969, lot 47, acquis par H. D. Lyon ; John Goelet (vente à Londres, 16 mai 1977, lot 28, ill., acquis par Alan Thomas).

L'exemplaire a été présenté dans l'exposition Cinq siècles d'ornements (Bruxelles, 1983, n°6) et dans l'album Musea Nostra (Gand, 1996, p. 24, ill.).

Exemplaire en bel état de conservation. Discrètes restaurations aux coins et aux coiffes, menus frottements aux charnières, petites rousseurs aux derniers feuillets.
Camerini, n°465 – BM STC, Italian, p. 12 – Gamba, 15.
Hobson, Apollo and Pegasus, n°5 – Hobson-Culot, n°7.

Demander plus d'information

Thème : Livres Ajouter ce thème à mes alertes