Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium
Ma sélection

Lot 60 - ATTRIBUÉ À CORNEILLE DE LYON (1500/1510 - 1575) - PORTRAIT DIT DE JEAN BERNARD, [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

ATTRIBUÉ À CORNEILLE DE LYON (1500/1510 - 1575)
PORTRAIT DIT DE JEAN BERNARD, ÉCUYER DE MARIE DE MÉDICIS, SEIGNEUR DE CHATENAY
Panneau de chêne, une planche, non renforcé
Au revers du panneau, deux étiquettes (l’une reprenant la dernière plus ancienne) :
Portrait dejean (sic) Bernard ecuyer Sg de / Chatenay Ecuyer (de Catherine de Médicis/ Reine de France) mari de Françoise Prisque/ de Bezanceuil mon cinquième aïeul / (note écrite de la main de Pht Bernard / de Lavernette, Chevalier de St Louis ….
L’autre étiquette reprend cette étiquette et permet de connaître le contenu de ce qui a disparu au sujet de l’identité de celui qui a écrit la note :
….Mort Lieutenant du / Roy, de la ville de Mâcon le 27 juin 1789) / Recopié à Lavernette le 25 mai 1932.
Restaurations anciennes
18,5 X 14,5 CM.

ATTRIBUÉ À CORNEILLE DE LYON (1500/1510 - 1575)
PORTRAIT DIT DE JEAN BERNARD, ÉCUYER DE MARIE DE MÉDICIS, SEIGNEUR DE CHATENAY
Attr. to Corneille de Lyon, Portrait of Jean Bernard, squire of Catherine de Médicis, seigneur de Chatenay, oak panel
7 ¼ X 5 ¾ IN.

Dans ce portrait en buste, le personnage habillé de noir se détache sur un fond vert-olive caractéristique des productions de Corneille de Lyon et de son atelier.
Dit aussi Corneille de La Haye du fait de ses origines hollandaises, celui-ci s’est installé à Lyon dès les années 1530 où il a notamment réalisé des dizaines de petits portraits de dignitaires et de bourgeois, qui pouvaient facilement être emportés avec soi.
Dans celui-ci, le modèle est représenté de trois quart à mi-corps, la tête légèrement de profil et le regard dirigé vers le bas.
Il est âgé de 22 ans d’après l’inscription située en haut à droite.
Il porte un épais manteau noir laissant apparaître un col en dentelle et des manches et tient une paire de gants dans sa main droite, le bras replié sur la poitrine.
La présence des gants indique qu’il appartient à la classe patricienne.
On connaît plusieurs autres portraits de jeunes gens dans son corpus ; l’artiste a cependant réussi à retranscrire une personnalité saisie sur le vif.

Demander plus d'information

Thème : Peintures et dessins Ajouter ce thème à mes alertes