Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium
Ma sélection

Lot 201 - BillyBoy* & Lala - “Out Of The Blue”

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

BillyBoy* & Lala
“Out Of The Blue”

Sculpture Mdvanii “Cyber Sexuelle” en papier mâché, prototype.
Dans coffret avec certificat et cachet apposé “Mdvaniiism - BillyBoy* & Lala”.
59 x 39 cm

OEuvres de BillyBoy* (1977 à 1982) et de BillyBoy* et Lala (1989 à 2008)
Le MDVaniisme (1989-2008), ou l'Utopie selon BillyBoy* et Lala.
On sait la précocité de BillyBoy* en tant qu'artiste, et il saura avec une remarquable intelligence tirer parti de ses visites à la Factory, qui donneront des bases solides à son oeuvre. Protégé de Diana Vreeland, inspiré par sa muse Schiaparelli, il invente. Sa rencontre en 1983 avec Lala marquera le début d'une osmose artistique totale. Ainsi BillyBoy* invente Mdvanii qu'il créera avec Lala : une poupée parce que “pupille” : on se regarde à travers elle. Présentée à l'origine comme “la” poupée de modes pour adultes, elle est “shootée” dans les magazines de Mode, saluée par la presse, du New York Times, à Vogue en passant par Play Boy et l'Officiel de la Mode et de La Couture (voir n°774 de 1992), qui la présente comme l'ambassadrice du luxe et de la haute couture. Elle est exposée dans le monde entier.
La collection “Le monde des poupées est il prêt pour un peu de discipline ?” de 1996 marquera une rupture totale. Objet intrinsèquement de luxe, exécuté avec un raffinement extrême et présenté avec des codes très précis dans la gestuelle, elle est toujours définie sur des références culturelles élitistes. Photographiée par les artistes, scénarisée, elle est désormais conçue en pièces uniques. La créature création Mdvanii a donc très vite acquis une “maturité et évolué vers une expression véritablement artistique, multiforme (…)” explique Lala. “C'est avant tout un support pour notre discours artistique” dira BillyBoy* en 2006.
Mdvanii est la représentation matérielle de l'image de la femme rêvée dans l'inconscient collectif du XXIe siècle. Mdvanii est belle, son corps “anatomiquement correct” (sexué) est un parti pris esthétique. Elle est cultivée, spirituelle, well-off (à l'aise financièrement) et absolument glamour. Parce que créée sur le support rassurant d'une poupée, Mdvanii ne juge pas, Mdvanii n'oppresse pas : Mdvanii est.
De fait, ils sont les architectes d'un “monde dans lequel les genres se confondent, les classes sociales se mélangent, tout un univers où la ligne séparant l'amitié, l'amour et les liens de parenté s'estompent, où les races s'unissent et s'enlacent”. Les artistes ont “rêvé le royaume pacifié d'un futur tant désiré (…). Les acteurs en présence: Dheei, auteur d'un best-seller intitulé “Eat Me” a pour meilleure amie Mdvanii, qui a pour amant Rhogit-Rhogit, lequel est également attiré par Zhdrick (...)”.
Puis BillyBoy* et Lala amorcent le concept de “Mdvaniisme” par la création “d'images sexualisées”, et d'une iconographie fétichiste -presque jusqu'à l'abstraction de Mdvanii elle-même-.
C'est une Utopie qui n'est pas de tout repos : car il est “complexe et enivrant que de vivre dans le monde délicieusement pervers et polymorphe de l'utopie du futur. Leur conscience sociale peut s'élever, mais il en va de même pour la hauteur de leurs jupes”.
BillyBoy* et Lala “(…) ont dévolu leur conscience politique aiguë sur ces habitants raffinés d'une sorte d'arrondissement extraordinaire de l'imagination, un endroit où chaque moment de la journée se doit d'être impeccablement accessoirisé. Dans un monde utopique, la barrière sociale est la première à se désagréger. Ils les laissent vivre après leur avoir insufflé leur propre aspiration à une vie brillante et stylée, à une sexualité hors tabous et à un état d'âme d'une égale sérénité”. Le Mdvaniisme est à la fois une marginalité (par rapport au monde réel) et la somme de notre inconscient collectif. Ainsi le collectionneur joue un rôle fondamental dans sa matérialité. Il donne vie à l'utopie.
Là est Mdvanii, elle est en soi un mouvement artistique: le “Mdvaniisme”. Mdvanii, se définit dans l'histoire des arts appliqués comme un nouveau média, au même titre par exemple que l'art vidéo a pu le devenir : c'est une “sculpture with a lifestyle” Réunies ici par le fil conducteur de l'érotisme dans l'art, les oeuvres choisies démontrent la présence constante de ce thème dans les réalisations du duo. Une série de dessins érotiques voire pornographiques de BillyBoy* des années 1990-2000 fait écho aux premiers tableaux silkscreen de Mdvanii démultipliée qui apparaît dans sa déconcertante nudité de poupée “anatomiquement correcte”.

Texte écrit en collaboration avec Lala, citations en italique tirées des écrits de Edmund White, 11 Novembre 1993.

OEuvres (bijoux, poupées et photographies) de BillyBoy* avant 1983 et BillyBoy* et Lala après 1983 aux collections des musées Metropolitan Museum of Art à New York, Victoria and Albert Museum à Londres, à la collection des “Arts décoratifs” de Paris (Musée de la mode et du textile), diverses collections et musées au Japon, au Musée de L' Elysée de Lausanne, au Mudac (Musée du design et l'art contemporain de Lausanne), et collections privées.

Les oeuvres présentes dans ce catalogue ont fait pour la plupart l'objet d'expositions notamment en Europe, citons entre autres : “Mdvanii, Souvenirs de la Terre” 2001-2002, à la Maison d'Ailleurs, Yverdon les Bains. “Ceci n'est pas une poupée” Mudac et Musée de l'Elysée, Lausanne, 2006-2007.

Demander plus d'information

Thème : Sculptures Ajouter ce thème à mes alertes