Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium
Ma sélection

Lot 145 - CHARLES JOSEPH NATOIRE (NIMES 1700 – CASTEL GANDOLFO 1777) - Diane au bain surprise [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

CHARLES JOSEPH NATOIRE (NIMES 1700 – CASTEL GANDOLFO 1777)
Diane au bain surprise par Actéon
Toile
116, 5x 91,5 cm
Signé et daté en bas à droite Ch. Natoire
1742

Provenance :
Vente Godefroy, Paris, 15 – 19 novembre 1785, (Lebrun), n° 44, : Un bain de Diane, composition de dix figures : l’on voit Diane dans le milieu du tableau levant le bras pour métamorphoser Actéon ;
Vente de Vaudreuil, Paris, 26 novembre 1787, (Lebrun), n° 77 ;
Acheté à cette vente par Lebrun (2 400 livres) ;
Vente Dubreuil – Lenoir, Paris, 26 février 1821, (Me Haize), n° 15.

Exposition :
Salon de 1742, Paris, n° 28 : Autre Tableau en hauteur de 4 pieds sur 3, représentant Diane au bain, surprise par Actéon.

Bibliographie :
Mercure de France, septembre 1742, p. 2057 ;
F. Boyer, « Catalogue raisonné de l’œuvre de Charles Natoire, peintre du roi, 1700 - 1777 », Archives de l’Art français, tome 21, Paris, 1949, n° 261 ;
S. Caviglia – Brunel, Charles Joseph Natoire, Paris, 2012, n° P 145, localisation inconnue.

Le sujet de notre tableau est emprunté aux Métamorphoses d’Ovide, Diane se venge du malheureux Actéon, qui l’avait découverte se baignant avec ses suivantes, en le transformant en cerf.

Après l’enlèvement de sa sœur Europe, Actéon fut élevé par le centaure Chiron. Juste après une chasse et resté seul, « promenant ses pas incertains à travers des taillis qui lui étaient inconnus » Actéon surgit dans la grotte sacrée de Diane alors que celle - ci se baignait. La déesse aspergea d’eau le visage du jeune chasseur ce qui fit naître sur son front « les cornes du cerf vivace ».

Diane est ici représentée accompagnée de huit nymphes (Ovide en décrit onze). Actéon est représenté avec son visage de jeune homme recouvert des bois d’un jeune cerf.

De ce sujet qui permet la représentation de beaux corps féminins alliés à un paysage merveilleux, de Troy fit un tableau (Toile, 129 x 193 cm, signé et daté 1734 ; Bâle, Kunstmuseum). Natoire l’année suivante en 1735, en fit une représentation déjà en hauteur (Toile, 81 x 65 cm ; chez Aaron, Paris en 2004 ; aujourd’hui dans une collection particulière (voir S. Caviglia – Brunel, Op. cit. supra, n° P 41, reproduit p. 113).

On connait pour notre tableau un dessin préparatoire au musée de Stockholm (plume et encre brune, 40 x 28 – signé en bas à droite voir S. Caviglia – Brunel, Op. cit. supra, n° D 236, reproduit), dans lequel Natoire met au point l’essentiel de la composition. Ce dessin a dû être acheté directement à l’artiste par le comte Tessin en 1742. Nous avons la chance de présenter à la vente un autre dessin préparatoire ((voir le numéro suivant).

Natoire est en 1742 au sommet de son talent. Il a livré en 1738 son chef - d’œuvre, le décor sur l’histoire de Psyché commandé par le prince de Rohan pour l’Hôtel de Soubise (aujourd’hui Archives Nationales). Sa réputation est internationale (voir en 1741 les quatre tableaux réalisés pour le château de Christianborg pour le roi du Danemark), il se lance aussi dans de grands cycles décoratifs (sur la vie de Marc - Antoine, sur la vie de Don Quichotte).
D’une belle sensibilité (le jeune visage d’Actéon déjà inquiet, la beauté des visages féminins et de leurs chevelures effarouchées, les corps pleins et sensuels), notre tableau par son paysage merveilleux, l’éclat des reflets sur l’eau, est un peu à part dans l’œuvre de Natoire.

Demander plus d'information

Thème : Peintures et dessins Ajouter ce thème à mes alertes