Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium
Ma sélection

Lot 63 - Chat Bastet - Importante statuette représentant la déesse chat Bastet assise - [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

Chat Bastet
Importante statuette représentant la déesse chat Bastet assise
Bronze à patine marron lisse
Egypte, Basse Epoque, probablement période Saïte, XXVIe dynastie
Provenance : Collection particulière française

Haut. Sans le socle 27, 5 cm

A l’origine, la déesse est décrite dans les textes des pyramides sous la forme d’une lionne.

Cette représentation fait référence à son caractère dangereux. Néanmoins, la déesse développera une nature plus douce et protectrice qui sera associée à la forme du chat à partir du Moyen Empire (2033 à 1786 avant J.-C.).

Son iconographie se métamorphose à mesure que la déesse s’adoucit.
Elle souvent représentée portant un sistre en forme de hochet.

Bastet est le symbole de la protection de la femme durant la grossesse ainsi que la maternité.
La déesse possède des traits caractéristiques antagonistes, elle est douce et cruelle, attirante et dangereuse à la fois.
La déesse possède donc un double visage, sous sa forme de chat, elle est la déesse protectrice de l’humanité, de la joie et de l’accouchement.
Tandis que sous les traits de lionne, la déesse s’identifie à Sekhmet, déesse de la guerre.
Bastet est la fille du dieu soleil Ré, pour autant, elle pouvait être associée à la lune.
Malgré sa représentation sous forme de chat, elle continue d’être liée à Ré et devient le chat de Ré qui détruisit le serpent ennemi Apophis.

C’est à la Basse Époque et à l’époque Gréco-romaine que la déesse atteint une forte popularité.
Le centre de son culte se situe dans la ville de Bubastis en Egypte.
Il existait un festival en son honneur et décrit par Hérodote comme le plus grandiose de tous les festivals religieux d’Egypte.

On peut aussi souligner la présence de nombreux ex-votos, tel que celui que nous présentons, et de cimetières de chats momifiés ou enterrés en l’honneur de la déesse dans la ville de Bubastis ou de Saqqarah.

R.H. Wilkinson, The Complete gods and goddesses of Ancient Egypt, Thames and Hudson, London, 2003, p.177-178

Demander plus d'information

Thème : Sculptures Ajouter ce thème à mes alertes