Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium
Ma sélection

Lot 11 - Fernand Léger (1881-1955) - Composition aux Pommes 1925 Gouache sur papier [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

Fernand Léger (1881-1955)
Composition aux Pommes
1925
Gouache sur papier monogrammé F.L et daté en bas à droite
26 x 34 cm
Provenance : > Collection du chorégraphe Gérard Mulys (1915-1986), Neuilly-sur-Seine
> Galerie Duval-Lemonnier, Paris
> Importante collection privée européenne
Cette œuvre est accompagnée d’un certificat d’authenticité du Comité Léger en date du 26 septembre 2018 et est enregistrée sous le numéro FL-201809-000148.
Cette œuvre est également accompagnée d’un certificat d’authenticité signé par madame Irus Hansma
Œuvres en rapport
> Pour une gouache plus petite :
Nature morte aux fruits, 1925 - Gouache sur papier - 23 x 29,5 cm Collection Barbier-Mueller
Œuvre reproduite dans Fabrice Hergott, Norman Abramovic, Cäsar Menz, La Création du monde. Fernand Léger et l’art africain, Adam Biro, Paris, 2000
> Pour une huile sur toile :
Nature morte 1er état - Huile sur toile - 46 x 65 cm Collection de Menil, Houston
Georges Bauquier ,Catalogue raisonné de l’œuvre peint 1925-1928, Maeght éditeur, Paris, 1993, p. 36-37
> Pour une autre huile sur toile :
Les Pommes - Huile sur toile - 60 x 92 cm
Vente Christie’s, 15 mai 2017, lot 34A, vendu 1.867.500 $
Georges Bauquier, Catalogue raisonné de l’œuvre peint 1925-1928, Maeght éditeur, Paris, 1993, p. 38-39

Fernand Léger ou la révolution statique

Un an avant la réalisation de cette œuvre, le peintre français se rapproche des Puristes, célèbre mouvement épigone du cubisme, et participe à la revue d'avant-garde L'Esprit nouveau. Avant-guerre, ses recherches l'avaient déjà pousser à interroger la dynamique des formes, véritable "reflet du monde moderne", au sein de la Section d'Or. En s'éloignant des thématiques cubistes classiques imposées par le duo Braque-Picasso entre 1907 et 1914, Fernand Léger parvient à définir un langage autonome et singulier qu'Apollinaire qualifie de "cubisme orphique".

Mais au milieu des années 1920, l'avant-garde parisienne opère un revirement stylistique au profit d'une forme de classicisme, comme un rappel à l'ordre après des décennies d'une exploration effrénée de la nouveauté en peinture. Au tournant des années 1924-1925, Fernand Léger ne déroge pas à la règle en abandonnant le dynamisme des années précédentes pour mieux s'intéresser à des œuvres qu'il qualifie de "statiques" : natures mortes, figures-objets... De l'aveu même du peintre, ces quelques années 1924-1926, où domine le "réalisme plastique" qu'il a théorisé, sont les plus importantes et les plus caractéristiques de toute sa carrière. 1925 est d’ailleurs une année charnière pour tout l'art du XXe siècle avec la célèbre Exposition des Arts Décoratifs où se confrontent les créateur·trice·s et artistes les plus en avance sur leur temps ; pas de hasard à ce que Fernand Léger y ait été invité par Le Corbusier à visiter le Pavillon de L'Esprit Nouveau.

La gouache sur papier présentée par FauveParis, provenant de l’ancienne collection du chorégraphe Gérard Mulys, est à rapprocher d’une gouache plus petite de la collection Barbier-Mueller et est préparatoire à deux chefs-d'oeuvres de cette période charnière pour l'histoire de l'art du XXe siècle. Le premier est une huile sur toile (60 x 92 cm) adjugée 1.867.500$ chez Christie's New York le 15 mai 2017, le second une huile sur toile (46 x 65 cm) conservée dans la collection de Menil à Houston.

Dimitri Joannidès

Demander plus d'information

Thème : Peintures et dessins Ajouter ce thème à mes alertes