Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium
Ma sélection

Lot 122 - Fin corps dénudé de la Déesse Vénus au coquillage - Probablement anadyomène. - [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

Fin corps dénudé de la Déesse Vénus au coquillage
Probablement anadyomène.
Le drapé noué autour de sa taille laissant apparaître ses fesses dénudées.
Déhanché qui laisse à penser qu’elle devait reposer sur socle important.
La raideur du côté gauche peut s ‘expliquer que la sculpture devait posséder un pilastre disparu.
La facture en marbre saccharoïde et le traité de l’objet est d’une œuvre réalisée selon les critères de l’Est de l’Empire romain dans la tradition des canons grecs dans ces régions hellénisées.
Le coquillage bénitier n’existant pas dans la Méditerranée importé à l’époque romaine du Bassin de l’Océan Indien, ajoute à cette facture dans la tradition romaine de l’Est de l’Empire.
H : env. 65cm.

Demander plus d'information

Thème : Sculptures Ajouter ce thème à mes alertes