Livres du XVIème au XXème siècles chez Godts, 1050 Bruxelles

Fin de la vente: le 22 Mars 2016


Ma sélection

Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium
Ma sélection

Lot 361 - FLAUBERT, Gustave.- Madame Bovary. Moeurs de province. - Paris, Michel Lévy, 1857. [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

FLAUBERT, Gustave.- Madame Bovary. Moeurs de province.
Paris, Michel Lévy, 1857.
2 vol. in-12°.
Reliés par Pierre-Lucien Martin : plein maroquin janséniste noir, quintuple filet à froid extrêmement fins cernant les plats, dos à nerfs, double filet doré sur les coupes, doublures de soie vert d'eau sertie de roulettes et filets dorés, gardes de même soie, couv. et dos cons. Sous double étui commun bordé

Édition originale de première émission, avec toutes les caractéristiques de texte, mise en page et couverture relevées par Brun. Complet du Catalogue de la librairie Lévy, mars 1857, 36 pp.
Enrichi de deux lettres autographes signées de Flaubert à un "cher confrère", à Croisset près de Rouen, 2 pp. in-12° chacune, sur papier bleu très fragile (pet. déch. aux plis) :
(1).- 18 juin 1867 : il évoque "la longue histoire" de Mme Bovary. "J'avais à cette époque-là (1856) des amis très intimes à la Revue de Paris. Le Ms après qques discussions a été imprimé intact - jusqu'à la 3e partie.- Mais vous trouverez au commencement de la 4e une note aigre-douce que la rédaction & moi, nous échangeâmes. C'est cette note là qui a tiré l'oeil de la censure & qui m'a valu mon Procès. Le plaidoyer de Senard fut splendide & dura sept heures [ces deux mots soulignés]. L'avocat-général Pinard m'avait trépigné pendant deux heures. Bref nous avons été acquittés. Les Considérants [ces deux mots soulignés] qui me regardent sont curieux (Trévoux 1857). Puis s'en est suivi un déluge d'articles. Quelqu'un de chez moi a gardé plusieurs de ces feuilles. (cela fait un tas énorme.) - Voulez-vous que je vous les envoie ?. à charge de me les renvoyer ? [...]".
(2).- mardi [25 juin 1867 ?] : il a envoyé les journaux évoqués dans la lettre précédente mais "[...] Vous ne trouverez nulle part les plaidoiries prononcées lors de mon procès, parce qu'il est défendu de rendre compte des procès de presse [...]". Il répond ensuite aux questions de son correspondant : "Mes oeuvres inédites sont plus nombreuses que les autres [...]. C'est à tort que l'on m'a décoré plusieurs fois du grade de Docteur en médecine - Je suis fils et petit fils & frère de médecin. Delà est venue la confusion [...]. Je vous avertis qu'il n'y a aucune vérité ou du moins fort peu de vérité dans les détails biographiques publiés sur mon compte".

# Vicaire III-721; # Carteret I-263; # Max Brun, "Contribution à l'étude des différents tirages de l'édition originale de Madame Bovary", in Le Livre et l'Estampe, 39-40, 1964, pp. 223-269 et 45-46, 1966, pp. 44-50.

Demander plus d'information

Thème : Livres Ajouter ce thème à mes alertes

Chargement en cours
A voir aussi sur Auction