Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium
Ma sélection

Lot 859 - Jean Dubuffet (1901-1985), "Scintillement au sol du chemin", assemblage d'empreintes [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

Jean Dubuffet (1901-1985), "Scintillement au sol du chemin", assemblage d'empreintes à l'encre de Chine sur papier, signé et daté 57, 129,5x61,5 cm
Bibliographie: Max Loreau, Catalogue des travaux de Jean Dubuffet, fascicule XII: Tableaux d'assemblages, Editions Weber, Paris, 1969, p. 115, no. 151

Provenance: Daniel Varenne, Genève, Baudoin Lebon, Paris, Drouot-Montaigne, Paris le 26.11.1992

Jean Dubuffet, inventeur de l'Art Brut, est un artiste polémique qui n'a jamais hésité à remettre en question de manière radicale l'art de son temps. Fin janvier 1955, il s'installe à Vence avec sa femme. Ce nouveau lieu de résidence impacte sa production. Ne trouvant pas de local suffisamment spacieux pour exécuter ses travaux de peinture, Dubuffet adapte son 'uvre à la place dont il dispose. Il y développe une série de tableaux d'assemblages d'empreintes à l'encre de Chine réalisés à partir de feuilles préalablement encrées, découpées puis collées, créant des surfaces rappelant l'environnement alentour.

"Cela form[e] des tableaux ne représentant rien de plus que du sol de route supposé vu de près, sans perspective et en plein surplomb, s'agissant tantôt de chaussées carrossables finement empierrées, tantôt de vieux goudronnages à demi ruinés, présentant toute une géographie de lézardes, cassures, vestiges indistincts. ['] Chacun [de ces tableaux] se présent[e] comme un grand fragment de chaussée érigé sur chevalet, mais donnant à penser d'autre part à de vastes cosmogonies sidérales en contradiction avec la très petite surface de terrain qu'il est supposé figurer [']" 1Cette "célébration du sol", qui a fait scandale, a cela d'intéressant que l'artiste s'aventure dans cette recherche en véritable ethnologue des chaussées. Il interroge les limites de l'art, au carrefour entre sciences humaines et création artistique. Jean Dubuffet bouscule les codes en ouvrant de nouvelles voies à la création, plaçant l'invention perpétuelle au c'ur de sa démarche. (1) Extraits de Jean Dubuffet, Mémoire sur le développement des mes travaux, in Prospectus et tous écrits suivants, éd. Gallimard, 1967, pp. 116-123, cité dans l'ouvrage de Max Loreau, Catalogue des travaux de Jean Dubuffet, fascicule XII: Tableaux d'assemblages, Ed. Weber, Paris, 1969.

Demander plus d'information

Thème : Peintures et dessins Ajouter ce thème à mes alertes