Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium
Ma sélection

Lot 61 - JEAN PROUVE (1901-1984) - Eléments modulables et indépendants composant la façade [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

JEAN PROUVE (1901-1984)
Eléments modulables et indépendants composant la façade complète du bâtiment Pasteur du Campus INSA (Institut National des Sciences Appliquées)
La Doua, soit : - 114 fenêtres en verre et aluminium, 110x169 cm - 38 petits panneaux en aluminium, 60x169 cm - 76 panneaux moyens en aluminium, 70x169 cm - 152 grands panneaux en aluminium, 108x169 cm - 108 poteaux raidisseurs (hauteurs variables, plus ou moins 4 mètres)

Inspiré des campus à l’américaine, le campus de la Doua en bordure de Lyon mais sur la commune de Villeurbanne, accueille le premier Institut national des sciences appliquées, créé en 1957.
L’université Claude-Bernard-Lyon-I, qui souhaite s’agrandir, s’installe également ici dès 1964.
L’architecte, Jacques Perrin-Fayolle, a donné une identité à chaque secteur. Pour l’INSA, construite de 1957 à 1963, il fait appel à Jean Prouvé qui dessine des murs-rideaux répétant des modules en alliages légers.

Jean Prouvé et la Construction.
En 1952 Prouvé est récipiendaire, avec les architectes Raymond Gravereaux et Raymond Lopez, du grand prix du Cercle d'études architecturales pour la réalisation des façades et des cloisons du siège de la Fédération nationale du bâtiment à Paris 3. En 1953 l'Aluminium français lui commande le pavillon du centenaire de l'Aluminium qui sera monté en 1954 sur les quais de la Seine à Paris, puis il réalise la « Maison des Jours Meilleurs » dite aussi de l'Abbé Pierre, montée pour le Salon des arts ménagers en février 1956 à Paris.
« C'est la plus belle maison que je connaisse » dira Le Corbusier.
Engagé au CMIT en 1957, Jean Prouvé met au point des systèmes de façades légères et de panneaux sandwich constitué de parois de métal - aluminium et acier - enfermant des matières plastiques isolantes, fabriqué industriellement et dont le montage sur la structure du bâtiment est facilité par un système de crochets réglables.

Ces panneaux sont utilisés pour de nombreuses constructions dès la fin des années 1950, pour des chantiers de grande envergure (immeubles de logement, établissements scolaires) et des architectures de moindre dimensions tels que des pavillons.

L'aluminium occupe une place considérable dans l'oeuvre de Jean Prouvé : il a su tirer parti des qualités constructives et décoratives de ce matériau.
Sa résistance à la corrosion, sa légèreté, ses capacités isolantes, font que l'aluminium est utilisé sur tous les chantiers importants de cette période, notamment les commandes liées aux chantiers universitaires.
Son caractère inoxydable le conduit à l'utiliser pour les éléments en contact avec l'extérieur des bâtiments, et la tôle mince d'aluminium est déclinée sous toutes ses formes: striée, emboutie, plié.
La construction du campus de la Doua a donc bénéficié des techniques les plus novatrices de son époque : Construire dans une quête permanente d'innovation caractérise en effet la démarche de Jean Prouvé, en permanence tournée vers la modernité.
Ce projet urbanistique du milieu des années 1950 symbolise à lui seul les idées et le parcours de Prouvé : une façade rythmée de vitres et de panneaux d’aluminium au motif ondulé qui servent à donner de la vie à cette surface plane tout en procurant aux occupant un confort nouveau grâce aux propriétés techniques et physiques de ce matériau. Si l’on peut y voir un simple dessin d’architecte, la prise en compte de l’isolation aussi bien calorifique qu’acoustique est la marque de fabrique de l’ingénieur.

Conçu un an après la « Maison des Jours Meilleurs » et l’appel de l’Abbé Pierre pour un habitat décent et peu coûteux, ce projet reprend une partie de la façade de cette habitation révolutionnaire pour l’époque.
Les fenêtres, ouvertures rectangulaires disposées de manière horizontale, couplées aux panneaux d’aluminium ondulé, sont agencées de manière à donner de la verticalité à un vaste projet s’étendant au sol.


Bibliographie : -Peter Sulzer, Jean Prouvé "Oeuvres complètes", volume 4 -Catalogue C.I.M.T. Jean Prouvé 1965 -Catalogue de l'exposition Ville de Nancy 2001, Jean Prouvé Constructeur

Demander plus d'information

Thème : Eléments d'architecture, Boiseries Ajouter ce thème à mes alertes