Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium
Ma sélection

Lot 114 - RARE HABIT DE L'UNIFORME DE CÉRÉMONIE DES MARÉCHAUX D'EMPIRE, DU COMTE DE L'EMPIRE [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

RARE HABIT DE L'UNIFORME DE CÉRÉMONIE DES MARÉCHAUX D'EMPIRE, DU COMTE DE L'EMPIRE NICOLAS-CHARLES OUDINOT
Habit à bord droit, en velours de soie gros bleu, col haut droit, fermant sur le devant par six boutons, parements arrondis aux poignets se fermant par un bouton, au dos une fente descendant de l'écusson de taille au bas, à deux plis plats garnis d'un bouton de part et d'autre.
L'habit est entièrement brodé de fils d'argent doré à décor de branches de chêne ondulantes, rehaussés de sequins, bordures à baguette à dents de loup. Une double rangées de tailles différentes recouvre le col et les parements, l'étroite est placée contre la baguette. L'emmanchure, les coutures du dos et des manches, et l'écusson sont également brodés, une broderie plus large sur les devants et la fente du dos. Sur les épaules, des attentes d'épaulettes ont été montées postérieurement. Boutons en laiton doré, à motif aux bâtons de Maréchal croisés garnis de fleurs de lys, entourés de feuilles de chêne et de laurier.
À l'intérieur, doublure de satin de soie ivoire ; très bon état général, la couleur bleu a viré sur le vert, quelques coutures sont décousues par endroits, petites usures et taches à la doublure
Époque Ier Empire, modifié à la Restauration (boutons et attentes).
H. : 108 cm (42 1/2 in.)
l. : 40 cm (15 3/4 in.)

Rare ceremonial uniform of the Marshals of the Empire belonging to Nicolas-Charles Oudinot, Count of the Empire, 1rst Empire period, modified during the Restauration (buttons and attentes)






Provenance : Nicolas-Charles Oudinot (1767-1847). Aux actuelles propriétaires par descendance.
Commentaire : Cet habit est de fabrication Ier Empire, le collet et les parements ont deux rangs de broderie, le rang étroit étant placé contre la baguette de dents de loup. Sous la Restauration, le rang étroit est placé après le rang de broderie large. Avec l'arrivée du Roi Louis XVIII, les aigles impériales sont supprimées, les fleurs de lys deviennent l'emblème officiel. En 1816, le règlement prévoit que l'habit de cérémonie porte les épaulettes du grade. Pour cela, deux boutons et deux attentes ont été rapportés.
Cet habit de l'uniforme de cérémonie des maréchaux d'Empire fut dessiné par Jean-Baptiste Isabey pour la cérémonie du sacre de Napoléon Ier. La conception et la réalisation de ces habits, lors du sacre, fut l'œuvre de Chevalier, tailleur de Sa Majesté, rue du Louvre. Il faisait broder sa production par Augustin Picot, 4 rue Saint Thomas.
Des modèles similaires sont exposés au musée de l'Armée à Paris, ils sont photographiés dans le livre de Paul Willing, Napoléon et ses soldats l'apogée de la gloire 1804-1809, tome 6 de la série Collections Historiques du Musée de l'Armée, Préal 1986 :
- page 25 Habit de grand uniforme du vice-connétable de l'Empire Alexandre Berthier (Musée de l'Armée Paris inv. 21252)
- page 32 Habit du maréchal Jean Lannes (Musée de l'Armée Paris inv. 22833)
- page 33 Habit du maréchal Michel Ney (Musée de l'Armée Paris inv. 5487)
Les deux derniers habits sont à bords droit jusqu'à la ceinture, se fermant sur le devant par huit boutons, puis dégage les cuisses, mais sans être échancré.

Demander plus d'information

Thème : Costumes, Mode et Accessoires Ajouter ce thème à mes alertes