Arts Décoratifs du XXème siècle & Design chez Tessier-Sarrou & Associés, 75009 Paris

Fin de la vente: le 04 Mai 2017


Ma sélection

Créez un compte Premium et accédez aux résultats des ventes de plus d'un mois, avec leurs descriptifs et leurs photos !

Voir les offres Premium
Ma sélection

Lot 100 - ROGER GODCHAUX (1878-1958) “Lionne et lionceau” Exceptionnelle et rare sculpture [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

ROGER GODCHAUX (1878-1958) “Lionne et lionceau” Exceptionnelle et rare sculpture en bronze à patine brune et dorée. Signée “Roger Godchaux”, marque du fondeur Susse Frères éditeurs Paris, numérotée 2/5 et annotée “Cire perdue”. Vers 1930. H : 52 cm
L : 86 cm P : 34 cm


La sculpture que nous présentons aujourd’hui est exceptionnelle à plusieurs titres. Tout d’abord, il semblerait que ce soit la première fois que ce bronze apparaisse aux enchères, et de plus, il s’agirait de la plus grande dimension jamais réalisée par l’artiste et fondue en bronze.
Nous remettrons également à l’acquéreur un certificat d’immatriculation émanant de la maison Susse Frères daté du 13 mars 1931.
Né en 1878, Roger Godchaux entre à l’école des Beaux Arts en 1896, l’année suivante il est l’élève de Jean Léon Gérôme. Cette formation académique, accompagnée d’une certaine rigueur dans l’exécution ne l’empêche pas de construire sa carrière autour d’une spécialisation marquée pour les animaux, les félins et les éléphants constituant ses sujets de prédilection.
Ami de Jacques Nam, Paul Jouve ou Edouard Marcel Sandoz, il expose aussi bien au Salon des artistes français qu’à celui des artistes animaliers, obtenant médailles et acquisitions d’oeuvres par l’État. Fervent collectionneur de Barye, il opte pourtant pour une représentation de l’animal sans aucun artifice et loin de toute mise en scène.
Godchaux sculpte l’animal en pleine santé, et le plus exactement possible au niveau anatomique ce qui ne l’empêche pas d’élaborer chaque animal de façon distincte. Véritable portraitiste de l’animal, il porte un soin extrême au traitement des têtes. Son souci du détail et de la vraisemblance l’amena à fréquenter le jardin des plantes mais aussi le laboratoire d’anatomie du Muséum .
La sculpture que nous présentons lors de cette vacation est le reflet de l’attirance de l’artiste pour le règne animal qu’il conçoit, à l’instar de Kipling, comme un monde paisible obéissant à des règles naturelles. De cet équilibre naît sans aucun doute cette élégance intemporelle qui fait de Roger Godchaux un artiste animalier incontournable.

Demander plus d'information

Thème : Bronze Ajouter ce thème à mes alertes

Chargement en cours
A voir aussi sur Auction